12 avenue des Prés - 78180 MONTIGNY LE BRETONNEUX / ZI LES PRAGUES - Impasse du Terril 13530 TRETS

+33 1 83 62 58 11 contact@idema-group.com

Big Data, Big Data, Big Data… Episode 1

Mozaïque

L’évolution de nos activités, pour lesquelles je vous invite à lire une nouvelle fois l’article posté le 5/03/2018 intitulé « Changement de cap », dans l’espace « actualités » de notre site, a été particulièrement importante ces dernières années.

Plus que jamais, au travers de nos projets de développement collaboratif sur-mesure et de Business Intelligence (BI), nous sommes amenés à manier de plus en plus de données pour en tirer le meilleur au service de vos équipes et de leur efficacité.

Big Data, Big Data, Big Data, c’est le refrain qui semble se faire de plus en plus entendre. A y regarder de près, il semble que ce sujet aussi à la mode qu’il soit reste bien confus pour la plupart. Tâchons d’y voir un peu plus clair.

Bien sûr « dire » Big Data, c’est « parler  » de volumes, et des volumes de données ayant considérablement augmenté.
Giga (Go), Téra (To)… On parle aujourd’hui de Zeta Octets (Zo).
Imaginez un peu ! 10 puissance 21 octets, 10 puissance 12 To ! Oui mille milliards de milliards de Téra octets !!!!
Si un octet valait une seconde, 1 Giga octet correspondrait à plus de trente ans. Plus d’une génération ! Et un Zeta octet correspondrait à plus de 3 000 milliards d’années ! 217 fois plus que ce qui nous sépare du Big Bang ! C’est au-delà du considérable.
Ces volumes de données changent fondamentalement notre monde de la data (et notre monde même). Un tel volume exige de nouvelles solutions et de nouvelles approches pour classer les données, les sauvegarder, les étudier, les requêter. Ces volumes sont par ailleurs liés à une autre notion : la variété.

Le big Data c’est ainsi une immense variété de type de données. Des données saisies, mais aussi des fichiers textes, des images, des vidéos, des films, des conversations sur les réseaux sociaux, ET des données automatiquement produites ou remontées par nos machines, nos objets, nos téléphones, comme des positions GPS, des connexions internet, des logs, des connexions aux bornes de nos réseaux mobile, aux serveurs de nos Data Centers….. Et en permanence !!! Un trafic immense.

Et ce nombre de données ne cesse de croître, de plus en plus rapidement, comme leur traitement. On parle alors de vélocité, avec un immense paradoxe. Plus les données sont nombreuses plus elles doivent être analysées rapidement, ce qui exige de nouveaux moyens pour les examiner, générant alors de nouvelles approches et ainsi de suite.

Enfin la structure même des Data a changé. L’informatique de gestion nous a donné les CRM, après nous avoir permis d’informatiser nos systèmes de gestion comptable, de gestion d’entrepôt, de maintenance, de commande etc. à partir de données que nous saisissions dans des systèmes d’information organisés autour de tables liées les unes aux autres. Ce fut et c’est toujours l’essor indiscutable des bases de données relationnelles. A partir de ces systèmes d’information de gestion, s’est développé le BI ou informatique décisionnelle, pour élaborer les indicateurs et les tableaux de bord indispensables à la prise de décision.

Le Big Data c’est tout autre chose et à la fois la suite logique de l’histoire de l’informatique.

Si cette histoire vous passionne comme nous, nous vous invitons à suivre les prochains épisodes. Relatant nos différentes expériences autour de la data, ils tenteront de vous aider à y voir un peu plus clair sur le sujet.

Et si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux et à inviter vos contacts à s’inscrire sur notre newsletter http://idema-group.com/contact-2/
A très vite.