12 avenue des Prés - 78180 MONTIGNY LE BRETONNEUX / ZI LES PRAGUES - Impasse du Terril 13530 TRETS

+33 1 83 62 58 11 contact@idema-group.com

30ème Marathon des sables : nous y serons…

Désert

Nous serons tous avec Anne pour ce 30ème Marathon des Sables qui se déroulera du 3 au 11 avril dans le Sahara Sud Marocain. Anne LEGUILLIER a rejoint l’équipe en 2014 en tant qu’assistante de Direction. Elle participera cette année à cette épreuve, qui pour tous

Nous serons tous avec Anne pour ce 30ème Marathon des sables qui se déroulera du 3 au 11 avril dans le Sahara Sud Marocain.

Anne LEGUILLIER a rejoint l’équipe en 2014 en tant qu’assistante de Direction. Elle participera cette année à cette épreuve, qui pour tous ceux qui ont pratiqué de près ou de loin la course à pied, est une des épreuves les plus difficiles.

Anne portera les couleurs d’iDeMa et vous comprendrez sans doute mieux la symbolique de notre carte de voeux animée de ce début d’année.

Anne est une Ultra Fondue de la couse à pied, devenue depuis 35 ans son sport favori

A son actif des courses plusieurs fois répétées comme des:

100 kilomètres : Millau, Belves, Chavagne, Salbris,

Marathons : plus de 100 marathons  comme New York, Paris, Berlin, Monaco, Lisbonne, Reims, La Rochelle, …

Ultra Marathon: Les Comrades en Afrique du Sud, la Route Napoléon (750 kms), le Marathon des Sables…

Ultra Trail: Raid 28 (17 heures de course), les 12 heures de Bures, le Challenge Louis Vuitton, l’Eco trail de Paris, le Trail des Cerfs, Les Flambeaux, Les Lucioles…

Je lui laisse le soin de vous raconter cette aventure et je vous invite à l’encourager avec nous en postant vos commentaires sur cet article.

Laurent GARNIER DALLE

Ca y est, c’est décidé.

Après moult réflexions sur mon programme de courses 2015, j’ai choisi cette année encore de relever le défi de m’attaquer au  désert marocain lors du prochain Marathon des Sables.

J’ai décidé d’affronter le désert seule et de façon tactique. Mon but ? Franchir la ligne d’arrivée. Mes craintes ? Etre éliminée par les barrières horaires, par blessure ou par maladie. Mes points faibles ? mon petit gabarit (1.50m), mon poids (41 Kg)  et le poids du sac (11 kg) qui, sous la chaleur et dans le sable, décuplent la difficulté. Mes forces ? ma détermination, mon engagement, ma volonté, mon envie. Pas par esprit de compétition, mais parce que j’aime me donner les moyens d’y arriver. Mes maîtres mots pour cette course sont pour moi humilité, difficultés et partage.

 

IMGP2153

Le Marathon des Sables, c’est quoi ?

C’est une course d’ultra-fond de haut niveau qui se déroule dans le désert du Sahara dans le Sud Marocain avec 250 km environ en 6 étapes (la plus longue étant de 80 km environ en partie de nuit et en un temps maximum autorisé de 34 heures) sur 7 jours de compétition – Le programme, le parcours et les distances ne nous sont dévoilés qu’une fois arrivés sur place – nous connaissons seulement l’aéroport d’arrivée au Maroc, et le fait que cette course mythique se passe dans le Sahara Marocain.

En autosuffisance complète pour toute la semaine (tout ce dont nous avons besoin pendant une semaine est sur notre dos. Y compris le réchaud, les casseroles, les médicaments, la nourriture, les vêtements, le duvet, le matelas, les kits de survie, une balise de détresse, les produits sanitaires,  etc) seule l’eau est remise toutes les trois heures et une tente bédouine nous est attribuée le soir pour bivouaquer.

En portant un sac à dos pesant très lourd, trop lourd. Il avoisine rapidement les 10 à 12 Kg, aussi pour moi, un de mes premiers challenges avant course, est de réduire son poids le plus possible

15 litres d’eau en moyenne par jour et par personne, allant selon les étapes de 10,5 à 22,5 litres

120 pastilles de sel pour la semaine et par personne que nous devons obligatoirement absorber pour éviter la déshydratation

Où la température peut avoisiner les 50° en plein soleil et 3 à 5° la nuit. Les moyennes étant de 30°c/14°c  – De ce fait, l’organisme dans son ensemble est mis à haute  contribution

Bien sur, sans douche, sans salle de bain, sans lavabo. Juste de l’eau en bouteille. A chacun au quotidien de gérer son eau – la boire, la porter, ou se laver –

 MDS (268)

Le Marathon des Sables c’est aussi une course de gestion

  • Gérer sa course, c’est réussir sa course. Il faut pendant une semaine, selon sa condition physique, et selon son âge, gérer son effort, son alimentation et ses besoins hydriques tout en dormant par terre.
  • Gérer les différents reliefs – L’itinéraire de l’épreuve emprunte toutes sortes de terrains dans le désert : dunes de sable atteignant 300 mètres, plateaux caillouteux, oueds asséchés, palmeraies, avec aussi parfois 2 à 3 djebels caillouteux (petites montagnes) dans une même journée…
  • Gérer le sanitaire et l’hygiène pour éviter les troubles gastriques et intestinaux qui amènent à l’abandon
  • Gérer le sable, les cailloux, ses chaussures, et ses pieds pleins d’ampoules,
  • Gérer le jour, la nuit, le vent, le soleil, la chaleur, le sable, sa route, la solitude dans le désert la nuit lors de la longue étape, la peur, la fatigue, mais aussi ses sanglots de joies lorsqu’un coureur nous offre une noisette ou 1 cacahuète, ou lorsqu’on entraperçoit au loin le bivouac d’arrivée.

 IMGP0739Le Marathon des Sables, Pourquoi ?

  • Avoir des rêves, est le plus beau des luxes. Tous les rêves sont réalisables, il suffit de s’en donner les moyens
  • L’engagement. Afin de mener à bien ce pourquoi je suis là
  • La volonté. D’aller jusqu’au bout, de réussir, quoiqu’il arrive, sans jamais lâcher même devant les nombreuses difficultés et dans les moments de doute
  • Une très belle aventure où l’on apprend énormément sur soi
  • La magie du désert, son ciel, ses tempêtes de sable
  • L’irréel de la nuit. Lorsqu’on est seul, la nuit, à courir, marcher ou tomber de fatigue et de sommeil à même le sol…
  • On y vient d’abord pour l’intensité de l’épreuve, sa réputation de course parmi les plus difficiles au monde, et ses valeurs – nul besoin de se parler – nos regards en disent long
  • On découvre la richesse des rencontres avec les autres, avec soi-même, et l’on reste à tout jamais marqué par cette épreuve
  • La joie de franchir la ligne d’arrivée et de se dire : je l’ai fait
  • Ce sont des vibrations uniques qui nous portent pendant des semaines, des mois, des années, une vie. .

Anne LEGUILLIER

Plus d’info dans un prochain article

2 thoughts on “30ème Marathon des sables : nous y serons…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>